Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chanson

Mas o facão bateu em baixo, compadre

A bananeira caiu

Mas o facão bateu em baixo, compadre

A bananeira caiu

Cai, cai, cai bananeira

A bananeira caiu

Cai, cai, cai, cai, cai bananeira

A bananeira caiu

Recherche

30 septembre 2006 6 30 /09 /septembre /2006 18:16

La première fois que j'ai rencontré le "Guará", c'était à Rio, en 1997. Sa rasteira m'a décollé les deux pieds du sol et je me suis lourdement écrasé. Un événement qui vous marque ! (croyez-moi). Ensuite, nous nous sommes recroisés à deux reprises au Brésil en 1999. (Je passe les détails, restons humble !) Et puis un beau jour, le " Guará " s'est installé à Paris.

Je venais juste de créer Bananeira, bien décidé à développer la capoeira angola que j'avais vraiment découverte à Bahia. Evidemment, Rio n'est pas Bahia ! Mais à Paris, il existe tellement de " personnages " qui prétendent tout savoir sur la poule et sur l'œuf de la capoeira, que j'ai vite compris que le " Guará " serait mon seul référent possible quant à cet art de la capoeira angola.

Depuis, le " Guará " me forme au secret de l'Angola et m'accompagne dans mon travail d'initiation avec les enfants et les adultes. C'est un chercheur permanent et sa sincérité n'est pas à mettre en doute. Les fidèles de l'ECAP ne me contrediront pas !

J'espère jouer avec lui et les autres camarades encore bien des rondes, jusqu'à que nos cheveux soient blancs ou que nous n'en n'ayons plus (si ce n'est déjà fait pour certains).

Partager cet article

Repost 0
Published by Association BANANEIRA - dans Les liens avec l'ECAP
commenter cet article

commentaires